Arts plastiques

L’art, cette arme de réflexion massive

Une exposition passionnante réunit les artistes Martha Rosler et Hito Steyerl, pour thématiser la militarisation du quotidien.
Vue partielle de l’installation Hell Yeah We Fuck Die. HITO STEYERL
Exposition

Hasard du calendrier bâlois, deux femmes et deux hommes exposent actuellement en parallèle, sans se mélanger les genres. Dans un accrochage tout en testostérone, le face-à-face masculin concerne deux personnalités du siècle dernier, Alberto Giacometti et Francis Bacon – une proposition de la Fondation Beyeler. A découvrir au Kunstmuseum de Bâle, l’exposition «War Games» réunit pour sa part Martha Rosler et Hito Steyerl, nées respectivement en 1943 et en 1966. Aucun

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion