Livres

«Sortons de notre égocentrisme»

En lice pour le Renaudot, Valérie Manteau, ancienne plume de ­Charlie Hebdo, suit la trace du journaliste Hrant Dink, assassiné en 2007.
«Sortons de notre égocentrisme»
Après les attentats en France, Valérie Manteau a éprouvé le besoin de partir vivre à Istanbul. ED. LE TRIPODE.
Interview

Pour Valérie Manteau, ancienne de Charlie Hebdo, la littérature a le pouvoir thérapeutique de nous faire converser avec les morts. A Istanbul, elle a retrouvé la trace de Hrant Dink, journaliste turc d’origine arménienne assassiné en 2007. Son deuxième roman, Le Sillon, est une enquête intime à la mémoire de ce grand humaniste. Après Calme et tranquille, odyssée psychologique dans la France postattentats, l’auteure élargit son ­propos et nous emmène

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion