Scène

L’hommage théâtral d’Ariane Mnouchkine

A Lausanne, la grande dame du théâtre joue à guichets fermés une farce musicale cocasse et politique, qui condense plus de cinquante ans de carrière.
L’hommage théâtral d’Ariane Mnouchkine
"Une Chambre en Inde". MICHÈLE LAURENT
Théâtre

Au lendemain de Mai 1968, Ariane Mnouchkine, illustre femme de théâtre qui fêtera bientôt ses 80 printemps, installait son Théâtre du Soleil à la Cartoucherie de Vincennes. Elle fondait alors une expérience collective et multiculturelle hors du commun, aux portes d’un Paris où l’ordre établi était aboli au nom d’un idéal égalitaire. A l’invitation d’Omar Porras – qui s’est formé auprès d’elle à son arrivée en Europe, il y a une trentaine d’années –

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion