BD

La révolte gravée dans le crâne

De passage à Genève à l’invitation de la librairie Cumulus, la dessinatrice Tanx raconte son rapport au travail, à l’art et à la politique.
La révolte gravée dans le crâne
Durant le Monstre ­Festival, qui s’est tenu ­mi-­novembre à l’Usine, Tanx exposait ses dessins à la ­librairie ­Cumulus. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Interview

Autrice prolifique, Tanx propose sur son blog une jolie fournée de fanzines où elle laisse joyeusement parler son burin et son stylo, mais aussi son goût de l’écriture – un aspect de son travail encore peu mis en avant. Cette année, l’artiste installée à Bordeaux aura aussi livré deux publications à compte d’éditeur: le Dicon, un dictionnaire illustré aux définitions absurdes, et l’intégrale des Croûtes au coin des yeux, chez 6

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion