Musique

Electron pulse de Berlin à Ramallah

Clubbing non-stop, installations immersives, hommages et découvertes constituent le menu de la 16e édition du festival genevois.
Electron pulse de Berlin à Ramallah
Sama, première DJ palestinienne à exercer dans le domaine très masculin de la musique électronique. AURÉLIE MAZOYER
Musique électronique

Juin 2018 à Ramallah. Entre chien et loup, Sama Abdulhadi (photo) lance ses platines au ­milieu d’un public branché qui se trémousse comme dans n’importe quelle fête techno. Sauf qu’on est en Cisjordanie et que Sama est la première DJ palestinienne à exercer dans le domaine très masculin de la musique électronique. Elle mixe depuis 2006 et sa session «Boiler Room» à Ramallah a été suivie par plus d’un million

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion