Arts plastiques

La guérilla en 0 et 1

A Zurich, une grande exposition fait le point sur l’art féministe «post-internet». Et revient sur le travail des pionnières.
La guérilla en 0 et 1
L’hilarante vidéo "Housewives Making Drugs" (2017) de Mary Maggic. COURTOISIE DE L'ARTISTE
Art contemporain

Pour les ­artistes féministes intéressées par les technologies, les années 1990 étaient porteuses d’espoir: l’internet naissant se profilait comme un espace de liberté et un vecteur d’autonomisation, propice à de nombreuses formes de créations cyber-engagées. Une promesse pas vraiment tenue, les dimensions marchandes de la toile ayant rapidement pris le dessus pour façonner le virtuel à l’image du réel, avec primauté au viril dans les structures du pouvoir. Depuis les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion