Cinéma

Pour le meilleur et pour le pire

Filmant ses parents dans Pour toujours, Fanny Bräuning sonde le mystère d’une relation bouleversante qui défie la maladie.
Pour le meilleur et pour le pire
Si la cinéaste capture avec pudeur les moments de bonheur et la belle complicité du couple, elle pointe aussi le poids d’une existence faite d’abnégation et de sacrifices, FRENETIC FILMS
Documentaire

Le documentaire suisse s’empare volontiers de sujets graves ou peu réjouissants, d’emblée rebutants pour une partie du public. Il en va ainsi de Pour toujours (Immer und ewig), où un retraité et son épouse lourdement handicapée descendent vers le Sud en camping-car… Il faut pourtant ­oublier ses préjugés pour aller découvrir ce film admirable qui parle surtout d’amour, de résilience et du désir de vivre, envers et contre tout. Son

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion