Scène

Autant en emportent les vents

Au Théâtre de l’Orangerie, Contrevent[s] livre une poésie sonore inspirée autour du souffle vital.
Autant en emportent les vents
"Contrevent[s]" est un spectacle inclassable. NAGI GIANNI
La Bâtie

La Horde du Contrevent, livre-univers signé Alain Damasio, a trouvé sa pertinente transposition pluridisciplinaire avec Contrevent[s], à découvrir au Théâtre de l’Orangerie dans le cadre de La Bâtie à Genève. Créé au Théâtre Benno Besson en août dernier, ce spectacle inclassable, imaginé par la dramaturge et metteure en scène Isis Fahmy pour neuf performeuses-eurs, est une incroyable jouissance du dire et du faire ensemble. Formant une sculpture portée par le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion